AXIS-CSRM

​L’Association Sans Buts Lucratifs Titan, initialement en collaboration avec l’UNESCO [dans le cadre du projet MEMORIES], puis en collaboration avec la Taskforce IASA-OK [Organizing Knowledge] et l’UER/EBU [Union Européenne de Radio-Diffusion/European Broadcasting Union], a élaboré un modèle conceptuel sémantique de référence appelé « AXIS-CSRM » [Conceptual Semantic Reference Model]. Il se caractérise par le fait qu’il organise les déclarations d’existence de choses et les représentations de ces choses comme des réseaux sémantiques et qu’il s’appuie exclusivement sur les normes ouvertes et libres de droits (en particulier celles du Web-3). Dans cette approche, les données sont exprimées sous la forme de réseaux autonomes de documents, entités et structures incorporant les signifiés et les liens sémantiques. Une utilisation type de cette approche est d’archiver autour d’un ‘event’ l’ensemble des ressources disponibles.

AXIS-MOM

Le projet AXIS-MOM visait à :

  • Etudier la problématique de la définition d’existence d’objets muséaux, de leur identification, de leur labellisation (QR-codes ; RFID ; …), de leur représentation et de la représentation des interactions humaines avec ces objets
  • Développer, sur base du noyau ontologique fourni par TITAN / TiteMaison Production, et commenter l’ontologie et la base de connaissance associées à la gestion de ces objets muséaux.

AXIS-SOW

Le projet AXIS-SOW vise à :

  • Modéliser un système permettant de capturer des flux de données (texte, audio, vidéo), de donner à ces données leurs significations, de tisser des liens entre ces données et de les retransmettre sous un format personnalisé et compréhensible par un humain (texte, audio, vidéo) et surtout « processable » et « navigable » par la machine informatique. Pour faire plus simple : notre logiciel servira de proxy entre l'entrée d'informations asynchrones et la sortie d'informations synchrones. 

Ce système intégrera : 

- Une définition des structures (internes, externes, …)

 -Une représentation de documents structurés 

- Une représentation des documents non structurés 

- Une ontologie de domaine définie au sein de TITAN (le principal contact à ce sujet sera Guillaume Rachez) 

  • Réaliser un Proof of Concept via l’exemple de la « March for Freedom and Jobs » où le Révérend Martin Luther King a prononcé son fameux discours « I have a dream ».

Exemple (les formats ne sont pas spécifiés): 

- Un article de presse décrivant la campagne pour le droit de vote des nord-américains noirs de Selma est entrée dans le logiciel 

- Une biographie de Martin Luther King est entrée dans le logiciel 

- Une biographie de Lyndon B Johnson est entrée dans le logiciel 

- Une fiche technique du film "Selma" est entrée dans le logiciel 

  •  Réaliser une interface humaine  permettant de visualiser et naviguer dans le  Proof of Concept ainsi structuré. 

  • Assurer la conception et le développement d'un conteneur AV (wrapper) de type DIP ( « Dissemination Information Package » conforme à la norme OAIS de l'ISO) porté par un Objet éditorial (ou Document) représentant l’instance d’un Event (depuis la simple déclaration que l’Event a eu lieu tel jour de telle heure à telle heure à tel endroit …. ; jusqu’à la représentation détaillée de ce qui s’est passé pouvant aller jusqu’à la mémorisation des « vecteurs d’état » et le chainage des branches du ‘Workflow’ qui ont été parcourues dans l’instance de l’EVENT représentée). Il est également possible d’encapsuler les représentations des contextes de l’EVENT, la prescription qui l’a déclenché et les résultats que l’EVENT a générés.

AXIS-OK

Fin Septembre 2016, le Be MoW (Comité Mémoire du Monde en Belgique) a rédigé une contribution à la consultation en ligne sur le programme de l'UNESCO (Juin à Octobre, 2016).

TITAN avec le soutien de l’IASA et de l'UER / EBU ont formulé une proposition de collaboration avec l'UNESCO dans le cadre de l’ «organisation du savoir» dénommé AXIS-OK (Organizing Knowledge). Cette proposition décrit une façon d'organiser les différents registres de l'UNESCO en tant que réseaux sémantiques interconnectable comportant des objets sémantiques construit sur une base événementielle (Event Driven). Le programme MoW encourage les États ou régions à mener des programmes similaires à leur niveau pour couvrir le «patrimoine documentaire» de valeurs locales et à établir un réseau de ces registres. En outre, le MoW fait des recommandations pour veiller à ce que le contenu de ces documents mentionnés sur les registres soit accessible et compréhensible au niveau mondial (interopérabilité culturelle), indépendamment du temps, des lieux, des langues locales ....

Il s’agit une mise en œuvre d'un «Proof of Concept» qui pourra être utilisé pour illustrer des recommandations pratiques en vue d’assurer «l'interopérabilité culturelle». L'approche proposée est d'utiliser les technologies sémantiques pour la construction et la mise en réseau des registres; pour représenter chaque «patrimoine documentaire» comme étant un réseau «event-driven» de Registres, Structures, documents et données de gestion de configuration. Des concepts clés tels que le découpage sémantique (cutter), le collage sémantique (gluer), le LOD (connexion de données ouvertes liées), l'intégration des droits et le mécanisme de résolution de ressources et d’objets (resolving) seront également introduits.

Projet présenté à PASIG (Conservation et archivage Special Interest Group) - New York - MoMA [Musée d'Art Moderne] 26 à 28 Octobre 2016